Affaire Omar Raddad : la Cour de cassation rendra sa décision le 16 décembre

Après examen de la demande de révision de la condamnation d'Omar Raddad jeudi, la Cour de cassation a décidé de rendre sa décision dans trois semaines. L'homme a été condamné en 1994 pour le meurtre de Ghislaine Marchal. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Omar Raddad le 25 novembre 2021 après l'audience devant la Cour de cassation à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)

La Cour de cassation rendra sa décision le 16 décembre au sujet de la seconde requête en révision de la condamnation d'Omar Raddad, a appris franceinfo auprès de son avocate. Désigné auteur du meurtre en 1991 de la riche héritière Ghislaine Marchal par le message "Omar m'a tuer" (sic), le jardinier a été condamné en 1994 à 18 ans de réclusion criminelle, avant d'être grâcié en 1996 puis remis en liberté conditionnelle en 1998. Une première demande de révision avait été rejetée en 2002 dans cette affaire criminelle.

Selon les informations de franceinfo, l'avocat général de la Cour de cassation a estimé que les conditions requises pour un procès en révision n'étaient pas réunies, mais il concède que des investigations supplémentaires peuvent être utiles pour décider ou non d'un procès en révision. La défense d'Omar Raddad est axée sur de nouvelles analyses d'un ADN trouvé sur deux portes et un chevron de la scène du crime. "Aucune des quatre empreintes génétiques ne correspond à celle d'Omar Raddad", affirmait en juin dernier sur franceinfo l'avocate du jardinier, maître Sylvie Noachovitch. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.