Incendie à Paris : un conflit de voisinage impliquant la principale suspecte a précédé l'incendie, raconte une voisine de palier

Après l'incendie qui a ravagé un immeuble du 16e arrondissement de Paris dans la nuit de lundi à mardi, faisant au moins dix morts, une voisine de palier, témoin de la scène, évoque un conflit de voisinage entre la principale suspecte et un autre résident, pompier.

Joséphine, habitante du deuxième étage de l\'immeuble, a été témoin de l\'altercation entre la principale suspecte et un autre résident.
Joséphine, habitante du deuxième étage de l'immeuble, a été témoin de l'altercation entre la principale suspecte et un autre résident. (BENJAMIN ILLY / FRANCE-INFO)

Que s'est-il passé dans cet immeuble du 16e arrondissement de Paris, ravagé par un incendie qui a fait au moins 10 morts et une trentaine de blessé dans la nuit de lundi à mardi ? Alors qu'une femme de 40 ans connue pour des troubles psychiatriques a été placée en garde à vue et que la piste criminelle est privilégiée par les enquêteurs, l'une de ses voisines du 2e étage détaille au micro de franceinfo le violent conflit de voisinage qui a précédé le drame, lundi soir.

"Je l'ai vu se déchaîner contre cette porte"

Selon cette habitante, le conflit a opposé la femme souffrant de troubles psychiatriques à un jeune pompier qui n'était pas en service, mais qui habite l'immeuble. "J'ai vu que c'était un jeune homme qui donnait des coups à la porte qui était au fond du grand couloir, raconte cette habitante du deuxième étage. Moi je suis dans un petit renfoncement. Je l'ai vu se déchaîner contre cette porte et j'ai demandé ce qu'il se passait."

Il est venu me dire : "Elle met sa musique trop fort, ça fait déjà plusieurs fois que je lui demande de l'arrêter. Ce n'est pas possible, moi j'ai besoin de dormir, etc." Donc je suis rentrée et il a continué à taper.Une voisine de palierà franceinfo

"Et un moment après, j'ai entendu crier : 'Y'a le feu !' donc je suis sortie, sur le palier et j'ai vu qu'il y avait un commencement de feu juste à l'endroit où habite cette personne", a-t-elle précisé.

"Tu flamberas, sale pompier"

Cette dame raconte ensuite ce que d'autres voisins lui ont rapporté. "Il y en a qui ont entendu à travers leur porte, parce qu'ils habitent en face de cette femme qui a été arrêtée depuis, qu'elle avait dit à travers la porte au pompier - qui est le jeune homme qui frappait à sa porte mais qui n'était pas de service, qui logeait là, nous avons un policier et un pompier dans l'immeuble", explique-t-elle. "Ils ont entendu crier 'Tu flamberas, sale pompier !', etc. et il paraît qu'elle a tout cassé dans son appartement, se souvient cette voisine. Il y en a qui l'ont entendu jeter ses propres affaires par la fenêtre, et ensuite elle est partie. Et par vengeance elle a allumé [le feu] devant la porte de son voisin."

Cet immeuble était-il vétuste ? "Disons qu'il n'est pas très bien entretenu", a répondu la résidente, avant de dénoncer l'absence d'extincteurs dans la résidence. "Quand il y a autant de locataires dans un immeuble, il pourrait y avoir des extincteurs ! Il n'y en avait pas."