Aude : l'incendie de Moux est fixé selon la préfecture, plus de 850 hectares partis en fumée

Un feu s'est déclaré samedi à la mi-journée à Moux dans l'Aude, entre Carcassonne et Narbonne. L'incendie est fixé dimanche soir, a indiqué la préfecture du département.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Des pompiers luttent contre l'incendie qui s'est déclenché à Moux, dans l'Aude, entre Narbonne et Carcassonne, samedi 24 juillet. (BOYER CLAUDE / MAXPPP)

Un feu de forêt s'est déclenché samedi 24 juillet à Moux (Aude) dans la montagne d'Alaric entre Carcassonne et Narbonne. Il a parcouru 850 hectares, selon le SDIS de l'Aude. L'incendie est fixé, a indiqué ce dimanche soir la préfecture du département sur Twitter mais 320 pompiers vont tout de même "rester mobilisés cette nuit pour assurer une surveillance". 

"Nous avons stabilisé une grande partie du sinistre dans la nuit", a affirmé de son côté le colonel Jean-Luc Beccari, directeur du Service départemental d'incendie et de secours de l'Aude, dimanche matin sur franceinfo. Malgré les conditions météorologiques défavorables, le vent, le relief, la sècheresse et les fortes températures, "l’objectif est de fixer le feu d’ici la fin de journée", indique la préfecture.  

L'incendie n'a pas fait de blessé, seulement quelques dégâts matériels : la toiture d'une maison et une voiture. Une vingtaine d’habitations ont été préservées par les sapeurs-pompiers. "Des viticulteurs ont été touchés", a aussi précisé Gérard Pioch. Les personnes évacuées ont pu rentrer chez elles.

800 pompiers mobilisés 

L'incendie s'est déclaré samedi vers 13 heures, après "un départ de feu sur l'autoroute A61", explique la préfecture, plus précisément "du terre-plein central", a détaillé Jean-Luc Beccari, directeur du Service départemental d'incendie et de secours de l'Aude. "Tout le monde pourra en déduire assez facilement l'origine possible. Il est malheureusement fort probable que ce soit un jet de mégot." Cette hypothèse scandalise le maire, qui déplore "la négligence, l'inconscience et la bêtise humaine"

Plus de 800 pompiers ont été mobilisés dimanche. Ces professionnels "vont passer la semaine à surveiller l'incendie", a affirmé Gérard Pioch. Ils ont eu le soutien dimanche de six Canadair, deux bombardiers d'eau et un hélicoptère Super Puma. 152 largages d’eau ont été réalisés avant la tombée de la nuit samedi, a indiqué Gérald Darmanin sur Twitter. 24 km de lisières ont été traités par les sapeurs-pompiers qui ont dû faire face à 12 départs de feu dans la journée de samedi. "Tous les villages voisins, au niveau de Fontecouverte, Fabrezon, Ferrals-les Corbières, Camplong-D'Aude, ont subi de terribles dégâts", indique le maire de Moux.

Le feu parti de l'autoroute, peut-être d'un mégot de cigarette 

"Quand on un état de sécheresse de la végétation telle qu'on le connaît dans l'Aude depuis plusieurs jours et plusieurs semaines, c'est tout à fait réaliste qu'un simple mégot de voiture puisse créer un tel sinistre", a jugé Jean-Luc Beccari, directeur du service départemental d'incendie et de secours du département. "Il y a fort à parier que ce type d'imprudence soit à l'origine de ces feux de bords de route." 

"Il y aura une cellule de recherche des causes de l'incendie, comme c'est le cas pour les grands feux", indique ce dimanche matin à France Bleu Occitanie, la directrice de cabinet de la préfète de l’Aude, Joëlle Gras. "On sait que neuf départs" de feux "sur dix sont d'origine humaine et relèvent vraiment de la responsabilité de chacun d'adapter ces comportements à ses risques et de faire preuve de grande prudence". "On ne peut pas jeter les mégots par la fenêtre, ne pas allumer de feu, faire des barbecues proches des forêts et surtout quand on est témoin d'un début d'incendie tout de suite appelé le 18", rappelle Joëlle Gras. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies de forêt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.