Le ravisseur présumé de Chloé placé en détention en Allemagne

Il avait déjà été condamné pour agression sexuelle. L'adolescente de 15 ans, domiciliée à Barjac (Gard) était recherchée depuis le 9 novembre. Les policiers l'ont trouvée ligotée dans le coffre d'une voiture en Allemagne.

Le portrait de Chloé Rodriguez, 15 ans, portée disparue depuis le 9 novembre 2012 et retrouvée le 16 novembre 2012.
Le portrait de Chloé Rodriguez, 15 ans, portée disparue depuis le 9 novembre 2012 et retrouvée le 16 novembre 2012. (FAMILLE RODRIGUEZ / AFP)

CHLOE - Elle est vivante. Chloé Rodriguez a été découverte par la police à Offenbourg (Allemagne) dans un coffre de voiture non loin de la frontière avec la France, vendredi 16 novembre. Elle n'aurait pas subi de violences sexuelles, selon le procureur de la République de Nîmes, Robert Gelli. La jeune Française de 15 ans était portée disparue depuis le 9 novembre, après une visite à une amie. Son scooter avait été retrouvé devant le domicile familial à Barjac (Gard).

Son ravisseur présumé, un Français de 32 ans tout juste sorti de prison, a comparu, samedi 17 novembre, devant un juge allemand. Il a été placé en détention en Allemagne.

Comment a été retrouvée la jeune fille ?

Vers 11 heures, un homme a appelé la police d'Offenbourg pour lui signaler qu'un homme avait ouvert par effraction son véhicule afin d'y dérober un ordinateur portable. Il a pu donner une description précise de la voiture au volant de laquelle ce dernier avait ensuite pris la fuite : une Audi A3 aux plaques d'immatriculation volées. Les forces de l'ordre, qui se rendaient sur les lieux, ont croisé le fuyard.

Les policiers allemands ont fini par l'intercepter après une brève course-poursuite, précise France 3. Le ravisseur présumé a percuté un autre véhicule, blessant grièvement son conducteur. C'est après l'interpellation du suspect que les policiers ont découvert Chloé dans le coffre du véhicule.

La jeune fille a ensuite affirmé aux policiers allemands être Chloé Rodriguez. Son identité a été confirmée très rapidement grâce à l'envoi de photos par les gendarmes français aux autorités allemandes. Les autorités françaises n'avaient pas encore eu de contact vendredi en fin d'après-midi ni avec la jeune fille, ni avec le suspect, en raison de la procédure allemande, a précisé le procureur de la République de Nîmes.

Que sait-on de son ravisseur présumé ?

L'homme soupçonné de son enlèvement, K., est âgé de 32 ans et né à Bagnols-sur-Cèze (Gard), selon l'AFP. Il réside à Roquemaure, une petite ville du Gard, selon des informations de France 3. Il a déjà été condamné plusieurs fois pour vols et violences, dont une fois, à cinq ans de prison dont trois ferme, pour agression sexuelle. Il était sorti de détention en septembre et devait se présenter dix jours plus tard au service de probation mais ne l'avait pas fait, ajoute l'AFP.

On ignore pour le moment  les circonstances dans lesquelles la lycéenne de 15 ans a rencontré son ravisseur présumé, précise France 3. Le parquet d'Offenbourg examinait vendredi soir "la question de la mise en détention" de l'homme. L'extradition du suspect pourrait prendre plusieurs jours, a précisé une source judiciaire.

Dans quel état se trouve Chloé ?

Le village de Barjac a accueilli vendredi avec soulagement la nouvelle. Larmes de joie, effervescence et klaxons... les habitants ont afflué nombreux à la supérette tenue par la famille de la jeune fille, au pied du bourg. "C'est le plus beau jour de ma vie", a confié sa grande sœur, Vanessa, avouant avoir eu "peur""J'ai hâte d'être demain pour la prendre dans mes bras, la couvrir de notre amour", a déclaré sa mère, Violette Rodriguez, aux côtés de son époux, visiblement très ému. "Je serai soulagé quand je l'aurai dans mes bras", a confié celui-ci au Parisien.fr. Il doit se rendre avec sa femme en Allemagne pour retrouver sa fille, selon France 2.

"Il y aura deux anniversaires maintenant pour ma petite Chloé." Violette Rodriguez a confié son émotion à nos confrères de France 3 Languedoc-Roussillon à Barjac. "C'est juste trop incroyable", a-t-elle reconnu. Évoquant le ravisseur, "ce monsieur qui lui a fait tant de mal", Violette Rodriguez le "remercie quand même, parce qu'il me l'a laissée en vie".

Francetv info avec France 3

Selon les informations de France 2, Chloé a été brièvement hospitalisée vendredi. Il n'y a pas d'éléments sur des violences sexuelles qu'aurait pu subir Chloé Rodriguez et elle se porte bien, a confirmé le procureur de Nîmes vendredi en fin d'après-midi. "Nous prenons soin d'elle, nous veillons à ce qu'elle puisse retrouver sa famille le plus vite possible", a ajouté vendredi soir une porte-parole de la police d'Offenbourg. Un journaliste de France 3, qui a pu la rencontrer brièvement à sa montée dans le train Strasbourg-Nîmes, confirme a francetv info qu'elle "a l'air en bonne forme".