Cet article date de plus de six ans.

Réaction de Marlène Schiappa à l'affaire Daval : "Un ministre n'a pas à commenter une affaire judiciaire", lance Christophe Castaner

Le délégué général de LREM, Christophe Castaner, lance, jeudi sur France Inter, à sa collègue secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa, qu'un membre du gouvernement n'a pas à intervenir dans une affaire judiciaire en cours.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Christophe Castaner, le délégué général du parti LREM, sur France Inter, le jeudi 1er février. (Capture d'écran) (RADIO FRANCE)

La secrétaire d'État à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a été rappelée à l'ordre, jeudi 1er février, sur France Inter, par son homologue chargé des relations avec le Parlement, Christophe Castaner. Marlène Schiappa a jugé, mercredi, "proprement scandaleux", les arguments de la défense de Jonathann Daval, qui a avoué le meurtre de son épouse Alexia Daval, décrite comme ayant une "personnalité écrasante".  Invité par un auditeur à réagir à ces déclarations, Christophe Castaner lui a répondu qu'"un ministre n'a pas à commenter une affaire judiciaire".

"Je n'ai pas à juger si elle a fait une erreur, nous n'avons pas à commenter une affaire judiciaire", a d'abord dit le délégué général du parti La République en marche. "Je suis choqué -et je ne parle pas de cette affaire- (...) que l'on justifie l'assassinat de sa compagne, de son compagnon, de son conjoint, au motif qu'il aurait mis la pression sur l'homme qui se serait senti obligé d'assassiner sa femme."

Marlène Schiappa réagissait, mercredi, sur RTL, aux propos de Me Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval, qui a reconnu, mardi, avoir tué son épouse, il y a trois mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.