Cet article date de plus de cinq ans.

Des hommes armés attaquent un centre commercial dans les Hauts-de-Seine et prennent la fuite

Envoyés sur place, les policiers d'élite du Raid ont évacué des employés et traquent toujours les malfaiteurs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Des policiers devant un centre commercial de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), le 13 juillet 2015. (THOMAS SAMSON / AFP)

Des hommes armés ont attaqué, lundi 13 juillet au matin, le magasin Primark installé dans le centre commercial Qwartz de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Les trois malfaiteurs ont réussi à prendre la fuite avant l'interve.

>> Suivez en direct l'évolution de la situation après l'attaque

Voici le déroulé des événements.

6h30. Trois hommes armés pénètrent dans le magasin

"Vers 6h30, trois malfaiteurs armés ont pénétré dans le magasin Primark pour ce que l'on pense être au départ une tentative de vol à main armée", a raconté une source policière. "Parmi les trois suspects, un employé a été reconnu grâce aux caméras de vidéosurveillance", a ajouté une source proche de l'enquête.

"J'ai vu deux braqueurs habillés en noir. Les deux étaient cagoulés. Ils étaient calmes, pas pressés", a raconté sur place Bruno Jahin, 20 ans, arrivé peu après 6 heures pour approvisionner les distributeurs automatiques des bureaux du magasin. "Le plus grand faisait environ 1,80 mètre, armé d'un fusil, je pense un fusil à pompe. L'autre était plus petit", a relaté le jeune homme. 

"J'étais à la porte du stock du magasin, je les ai vus passer devant moi dans le magasin. Ils étaient à dix pas. Ils se sont dirigés vers les bureaux", a-t-il ajouté. "J'ai entendu plusieurs fois : 'C'est un braquage, faut descendre.' J'ai fait demi-tour, j'ai repris l'ascenseur." 

7 heures. Des employés sont retranchés ou pris en otage

Vers 7 heures, une employée du magasin Primark "a envoyé un texto à son copain pour lui dire qu'ils étaient pris en otages par deux hommes armés", a expliqué une autre source policière. "Effrayés, 18 employés se sont retranchés dans une cantine du centre commercial qui se trouvait à proximité", a-t-elle ajouté. 

"Tout le centre commercial a été évacué vers 7h45", a confié Sabah, une employée du magasin Carrefour situé dans le centre commercial. La circulation a été coupée dans le quartier autour du centre commercial, et les grilles des magasins ont été baissées. 

10h30. Le Raid intervient

Vers 10h30, les policiers d'élite du Raid ont procédé à l'évacuation des 18 employés retranchés. "La priorité est de mettre en sécurité les otages et de s'assurer qu'aucun d'entre eux est en danger", a déclaré Fabrice Schweitzer, secrétaire départemental du syndicat de police Alliance. "Il n'y a pas de blessés à déplorer, mais l'une des 18 personnes a eu un malaise", a détaillé une source policière.

 

Le Raid a continué ses recherches dans le bâtiment pour localiser les trois malfaiteurs, "qui ont été filmés entrant dans le centre commercial sans en ressortir selon les caméras de vidéosurveillance"

 

12h30. Les policiers repartent

Les policiers du Raid et de la Brigade de recherche et d'intervention de la police judiciaire parisienne ont levé leur dispositif à la mi-journée après avoir inspecté, en vain, le centre commercial. On ignore toujours si les braqueurs ont emporté un butin avec eux. La police judiciaire est arrivée au centre commercial peu de temps après pour poursuivre l'enquête. Le centre commercial a rouvert en début d'après-midi. Les braqueurs sont toujours introuvables.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.