Cet article date de plus de cinq ans.

FN : la querelle entre Jean-Marie Le Pen et Florian Philippot en trois actes

Le président d'honneur du parti et le numéro 2 s'écharpent par médias interposés depuis la sortie du premier sur les services secrets derrière la tuerie de "Charlie Hebdo".  

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le vice-président du Front national Florian Philippot et le président d'honneur du parti, Jean-Marie Le Pen, lors d'une conférence de presse à Paris le 22 avril 2014.  (ZAER BELKALAI / AFP)

Désaccord au sommet au Front national. Jean-Marie Le Pen et Florian Philippot s'écharpent par médias interposés depuis la sortie du président d'honneur du parti sur une possible implication des "services secrets" dans la tuerie de Charlie Hebdo. Francetv info revient sur cette querelle en trois actes.  

Acte 1 : Jean-Marie Le Pen voit "la signature des services secrets" dans l'attaque du journal satirique

Dans une interview donnée au quotidien russe Komsomolskaïa Pravda, vendredi 16 janvier, Jean-Marie Le Pen s'interroge sur la découverte de la carte d'identité d'un des frères Kouachi dans la voiture des terroristes. "La fusillade chez Charlie Hebdo porte la signature d'une opération de services secrets, mais nous n'en avons pas la preuve", indique le président d'honneur du FN, selon le journal russe.

Ce dernier nie ensuite avoir tenu ces propos. "Je ne valide pas les retraductions en français d'interviews déjà traduites du français en russe", réagit-il dans un communiqué. Interrogé par francetv info, il assure ne pas croire à une théorie du complot. 

Acte 2 : Pour Florian Philippot, Jean-Marie Le Pen était sous l'emprise de la "vodka"

Sur Europe 1, vendredi 23 janvier, le vice-président du FN ironise sur cette sortie. "Il a peut-être pris un peu de vodka...", lâche Florian Philippot. "Ce n'est pas du tout la ligne du Front national, c'est tout ce que je peux vous dire", ajoute-t-il. 

Dix jours plus tôt, Florian Philippot avait déjà lancé un pic à Jean-Marie Le Pen, affirmant que le président d'honneur du FN était "inoffensif pour tout le monde aujourd'hui".

Acte 3 : Le président d'honneur du FN dénonce "l'outrecuidance" de Florian Philippot

Jean-Marie Le Pen réplique vertement sur Twitter à Florian Philippot, samedi 24 janvier, parlant d'"outrecuidance" du numéro 2 du parti.

Dans son "journal de bord" vidéo mis en ligne vendredi, Jean-Marie Le Pen répond aussi à l'attaque de Florian Philippot sur son poids politique. "Je suis prêt à faire l'épreuve de la popularité avec n'importe quel dirigeant FN pour voir si je suis aussi inoffensif qu'on le croit", lance Jean-Marie Le Pen, candidat aux régionales de décembre en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.