Affaire Théo : le jour d'après, à Aulnay-sous-Bois

Un an jour pour jour après l'arrestation de Théo à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), trois des quatre fonctionnaires impliqués ont été réintégrés. Un an après le drame, la ville s'est-elle apaisée ?

Cette vidéo n'est plus disponible

C'est une brigade un peu particulière, une réponse apportée par la municipalité, à la suite de l'affaire Théo. Sa mission ? Faire régner l'ordre à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), mais aussi recréer du lien avec les habitants des quartiers. "On est là aussi pour redonner l'habitude aux jeunes de ces quartiers de nous voir, de vivre avec nous à leurs côtés, sans pour autant créer des conflits", explique l'un d'entre eux. 

Des relations toujours tendues 

Malgré la volonté d'apaisement des forces de l'ordre, dans le quartier de Théo, le souvenir du drame reste encore vif dans l'esprit de cette habitante : "Comme toutes les mères, on s'inquiète pour ses enfants, et d'autant plus que quand on vit dans un quartier où les jeunes sont contrôlés tous les jours ou peuvent se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment, on s'inquiète à tout instant de la journée", confesse Aïssa Sago, directrice de l'association Les Femmes Relais. Au lendemain de l'affaire Théo, Aïssa Sago fut à l'initiative d'une marche contre les violences. Depuis, elle continue de se battre pour une vie de quartier plus agréable. Son dernier projet ? Un restaurant d'insertion, où travaillent des femmes du quartier. Entre la police et les jeunes du quartier, les relations restent sources de tensions.  Encore aujourd'hui, évoquer l'affaire Théo reste délicat.   

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestations avaient eu lieu en février 2017 après la violente interpellation de Théo à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).
Des manifestations avaient eu lieu en février 2017 après la violente interpellation de Théo à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). (MAXPPP)