VIDEO. Menaces sur l'emploi chez Spanghero, en liquidation judiciaire

Touchés par le scandale de la viande de cheval, les 300 salariés de la société s'interrogent sur leur avenir. Reportage à Castelnaudary.

I. Dellion, D. Breysse, N. Trau / France 2

Elle dispose de trois mois pour rechercher un repreneur. La société Spanghero, mise en cause dans le scandale de la viande de cheval étiquetée "boeuf", a annoncé, vendredi 19 avril, avoir été placée en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité. L'entreprise de Castelnaudary (Aude), qui emploie environ 300 personnes, dit avoir subi un recul de 50% de son chiffre d'affaires, en raison des réductions ou des suspensions de commandes de ses clients et distributeurs.

"Cette issue est douloureuse pour nous tous", déclare dans un communiqué Barthélémy Aguerre, président du conseil d'administration de l'entreprise. "Nous en mesurons les conséquences sociales pour les salariés, mais le maximum a été fait pour redresser l'entreprise." Des mesures de chômage partiel ont déjà été appliquées ces dernières semaines dans l'entreprise, propriété de la coopérative basque Lur Berri. France 2 s'est rendu sur place pour recueillir la réaction des salariés et des habitants.

Les locaux de Spanghero, le 19 février 2013, à Castelnaudary (Aude).
Les locaux de Spanghero, le 19 février 2013, à Castelnaudary (Aude). (ERIC CABANIS / AFP)