Affaire Kerviel : une policière sème le doute

Jérôme Kerviel a été condamné à cinq ans de prison, dont trois fermes, pour avoir trompé la Société générale.

FRANCE 2

L'affaire Kerviel s'apprête-t-elle à être relancée ? Il faut croire. Selon les documents obtenus et publiés par le site d'informations Mediapart dimanche 17 mai, la hiérarchie de la Société générale était au courant des agissements de l'ancien trader Jérôme Kerviel.
Sept ans après les faits, la commandante de police en charge du dossier s'est livrée à un juge d'instruction : "J'ai eu le sentiment d'avoir été instrumentalisée par la Société générale. (...) L'ensemble des documents qui ont été requis auprès de la Société générale nous ont été fournis par cette dernière, car nous n'avions pas le matériel informatique pour l'exploitation", aurait affirmé Nathalie Le Roy. Selon elle, pas de doute, la direction de la banque était au courant des prises de position de Jérôme Kerviel.

"En gros la justice a été trompée"

Une thèse défendue par l'ancien trader, condamné à cinq ans de prison pour avoir trompé son employeur et fait perdre à la banque près de 50 milliards d'euros. Pourtant, selon lui, la Société générale savait exactement ce qu'il faisait.
Aujourd'hui les défenseurs de Jérôme Kerviel demandent une révision de son procès. "C'est une bombe (...) En gros la justice a été trompée", constate Julien Bayou, porte-parole d'EELV.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien trader de la Société générale Jérôme Kerviel, lors de la Fête de l\'Humanité, à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), le 13 septembre 2014.
L'ancien trader de la Société générale Jérôme Kerviel, lors de la Fête de l'Humanité, à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), le 13 septembre 2014. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)