Procès des émeutes à la mort d'Adama Traoré : acquittement requis pour son frère Bagui

Bagui Traoré est accusé d'être l'organisateur des émeutes qui ont enflammé Persan et Beaumont-sur-Oise après la mort de son frère en juillet 2016. Pour l'avocate générale, il n'y a pas de preuve.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Florian Lastelle, l'avocat de Bagui Traoré et Assa, sa sœur, le 21 juin 2021 à Pontoise (Val-d'Oise). (ALAIN JOCARD / AFP)

Au procès des émeutes à la mort d'Adama Traoré en juillet 2016, les avocats généraux ont requis mardi 6 juillet l'acquittement de son frère Bagui, accusé d'en être un organisateur, et jusqu'à douze ans de prison contre trois auteurs présumés de tirs sur les forces de l'ordre.

Cinq personnes comparaissent depuis deux semaines devant la cour d'assises du Val-d'Oise pour des tirs d'armes à feu lors des violences urbaines à Persan et Beaumont-sur-Oise au cours des nuits qui ont suivi la mort du jeune homme noir de 24 ans le 19 juillet 2016, peu après son interpellation par les gendarmes.

Dans un réquisitoire à deux voix de quatre heures, l'avocate générale Ingrid Gorgen a estimé que les éléments matériels faisaient défaut pour démontrer que le "jumeau" de coeur d'Adama Traoré avait fait partie des tireurs ou leur avait donné des ordres. "Je ne suis pas là pour faire des hypothèses, je n'ai pas de preuves. Et quand on n'a pas de preuves, on en tire les conséquences", a reconnu la représentante de l'accusation, estimant que l'audience avait donné une "lecture différente" des éléments issus de l'instruction. Les plaidoiries de la défense se tiendront mercredi. Le verdict est attendu vendredi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Adama Traoré

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.