Info franceinfo Mort d'Adama Traoré : la famille dépose une troisième demande de reconstitution

La famille d'Adama Traoré soutient que c'est la technique d'intervention des gendarmes qui a provoqué sa mort.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une manifestation de soutien à la famille d'Adama Traoré, à Paris, le 7 mai 2021. (THOMAS SAMSON / AFP)

L'avocat de la famille d'Adama Traoré dépose une troisième demande de reconstitution, selon une information de franceinfo jeudi 3 février, après la mort d'Adama Traoré, le 19 juillet 2016 lors de son interpellation à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise) par trois gendarmes. L'avocat des proches, Yassine Bouzrou, dit dans le courrier envoyé à la juge d'instruction auquel a eu accès franceinfo, qu'il ne "développera aucun argument" à la juge qui suit l'affaire, car il dénonce sa "partialité" et son "refus de rechercher la vérité". Dans ce courrier daté du 1er février, Yassine Bouzrou réserve ses arguments pour la chambre de l’instruction devant laquelle il pourrait "y avoir un débat sur l’utilité de cette reconstitution pour la manifestation de la vérité".

La famille d'Adama Traoré, mort à l'âge de 24 ans demande une nouvelle reconstitution des faits. Ils soutiennent que c'est la technique d'intervention des gendarmes qui a provoqué sa mort. Sa sœur Assa Traore annonce sur les réseaux sociaux organiser une grande marche en souvenir du jeune homme, le 12 février prochain à Paris, alors que l'instruction dure depuis maintenant près de six ans. Le comité "Justice pour Adama" dénonce la lenteur de cette enquête.

Les proches d'Adama Traoré attendent d'ici le 15 février prochain les résultats d'une dernière expertise médicale. Les deux premières demandes de reconstitution avaient été refusées, alors que le parquet général de Paris était favorable à l'une d'entre elles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Adama Traoré

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.