Cet article date de plus de sept ans.

Crash dans les Alpes : qui sont les victimes ?

Cent cinquante personnes, dont six membres d'équipage, étaient à bord de l'Airbus A320 de Germanwings qui s'est écrasé contre une montagne des Alpes-de-Haute-Provence. Parmi eux, au moins 67 Allemands.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La chapelle ardente installée à Seyne-les-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence) le 24 mars 2015 après le crash d'un Airbus transportant 150 personnes.  (BORIS HORVAT / AFP)

Une chapelle ardente a été installée à Seyne-les-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence). Des familles de victimes y sont attendues dès mercredi 25 mars. L'Airbus A320 qui s'est écrasé à flanc de montagne dans le sud de la France transportait 150 personnes, dont deux bébés et six membres d'équipage. Qui sont les victimes ?

>> Crash dans les Alpes : suivez l'évolution des recherches en direct  

144 passagers, dont 72 Allemands 

Au lendemain de l'accident, la compagnie allemande low cost Germanwings, filiale de la Lufthansa, a fait savoir que l'avion, qui reliait Barcelone en Espagne à Düsseldorf en Allemagne, transportait 72 Allemands, et non 67 comme indiqué la veille. 

Le directeur de la compagnie, Thomas Winkelmann, a expliqué que les réservations ne faisaient figurer que les noms et les dates de naissance, et que les passeports n'avaient pas été contrôlés à Barcelone étant donné qu'il s'agissait d'un vol à l'intérieur de l'espace Schengen. 

Parmi eux, 16 lycéens allemands en échange scolaire

L'information a rapidement été confirmée : à bord du vol se trouvaient 16 lycéens allemands de retour d'un échange scolaire en Espagne ainsi que leurs deux professeurs. Ils venaient de passer une semaine près de Barcelone et avaient séjourné dans des familles d'accueil. Ils ont assisté aux cours d'un lycée de la petite ville de Llinars del Vallés, le lycée Giola, où les élèves sont sous le choc.

Ces jeunes venaient de Haltern am See, une ville de quelque 5 000 habitants entre Dusseldolf et Dortmund. Ils étaient scolarisés en 10e (l'équivalent de la seconde française) au lycée Joseph-König. Une vingtaine de personnes se sont recueillies mardi soir en silence devant les nombreuses bougies qui tapissent les marches de l'établissement. Mercredi, une cérémonie, fermée à la presse, est prévue dans l'enceinte du lycée.

FRANCE 2

 Deux chanteurs d'opéra 

L'Opéra de Barcelone l'a annoncé en fin de journée, mardi : deux chanteurs de l'Opéra de Düsseldorf, Oleg Bryjak et Maria Radner, faisaient partie des passagers. Le baryton-basse Oleg Bryjak, âgé de 54 ans, et la contralto Maria Radner, 33 ans, avaient respectivement joué les rôles d'Alberich et d'Erda dans l'opéra de Richard Wagner Siegfried au Gran Teatre del Liceu de la capitale catalane.

Selon le Théâtre de Liceu, Maria Radner se trouvait dans l'avion avec son mari et son bébé. Native de Düsseldorf, elle s'était fait remarquer au plan international en janvier 2012 pour son interprétation dans l'opéra Götterdämmerung (Le Crépuscule des Dieux) de Wagner au New York Metropolitan Opera. 

Né au Kazakhstan et vivant à Düsseldorf, Oleg Bryjak a, quant à lui, chanté à Paris, Zurich, Londres, Los Angeles, Chicago, Vienne, Berlin, Munich, Sao Paolo et Tokyo. "Nous avons perdu en Oleg Bryjak un interprète et un homme formidables. Nous sommes stupéfaits", a réagi Christoph Meyer, le directeur général de l'Opéra de Düsseldorf.

45 "noms" espagnols et a priori "pas de victime française"

La liste des passagers comportait aussi "45 passagers portant des noms de famille espagnols", a indiqué la vice-présidente du gouvernement espagnol, Soraya Sainz de Santamaria. Des vérifications sont en cours sur leur nationalité.

Selon le président français François Hollande , "il n'y aurait pas de victime française", mais sans "totale certitude".

Quatorze autres nationalités, dont au moins trois Britanniques

Selon les informations recueillies par les bureaux de l'AFP dans le monde, il y aurait également au moins une victime belge, un Danois, deux Australiens, deux Colombiens et deux Argentins. Le Premier ministre Manuel Valls a également fait état d'un Américain, tandis que le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a évoqué des passagers de nationalité israélienne et néerlandaise. 

Le ministre britannique des Affaires étrangères a quant à lui fait état d'au moins trois Britanniques à bord de l'Airbus A320. Mexico et Tokyo ont évoqué la présence probable de deux Mexicains et de deux Japonais. François Hollande a pour sa part parlé de la possibilité "sans doute" de victimes "turques", tandis que les médias marocains faisaient état de la présence d'un couple marocain à bord de l'avion. 

Au moins trois kazakhs se trouvaient également à bord de l'Airbus A320, selon les autorités kazakhes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crash dans les Alpes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.