Crash en Ethiopie : le Boeing 737 Max banni de plusieurs pays

Boeing est dans la tourmente après le crash d'un de ses avions en Éthiopie dimanche 10 mars. De nombreuses compagnies aériennes et certains pays dont la France n'autorisent plus le modèle mis en cause de voler.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Un Boeing 737 Max ne pourra plus décoller d'un aéroport français. Impossible également d'y atterrir ou de survoler l'espace aérien dans le pays jusqu'à nouvel ordre. Une décision qu'assume la ministre des Transports : "Aujourd'hui, dans l'attente des éléments de l'enquête, nous avons préféré à titre conservatoire suspendre ces vols", détaille Élisabeth Borne.

Une crise majeure pour Boeing

Certains voyageurs se rassurent de l'interdiction de voler du Boeing 737 Max. Elle s'étend d'ailleurs à toute l'Europe, à certains États d'Asie, d'Océanie et du Golfe. Une dizaine de compagnies aériennes ont cloué au sol ce modèle d'avion depuis le crash de dimanche 10 mars en Éthiopie. Une crise majeure à venir pour le constructeur américain Boeing. "Cette affaire va coûter très cher à Boeing aussi bien en réputation qu'en dollars. Surtout, ça va démobiliser les clients", estime Michel Polacco, spécialiste du domaine aéronautique. Plus de 5 000 exemplaires de cet avion devaient être livrés ces prochaines années, soit 85% du carnet de commandes de Boeing.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Boeing 737 Max atterrit lors d\'une présentation au Salon aéronautique de Farnborough (Royaume-Uni), le 16 juillet 2018.
Un Boeing 737 Max atterrit lors d'une présentation au Salon aéronautique de Farnborough (Royaume-Uni), le 16 juillet 2018. (BEN STANSALL / AFP)