Crash en Ethiopie : la France interdit à son tour les Boeing 737 Max dans son espace aérien

La France a annoncé à son tour mardi la suspension des vols de Boeing 737 Max dans son espace aérien après la catastrophe aérienne d'Ethiopia Airlines qui a fait 157 morts dimanche près d'Addis-Abeba, en Ethiopie.

Un Boeig 737 Max de Polish Airlines s\'apprête à décoller de l\'aéroport de Dusseldorf, en Allemagne, le 27 février 2019.
Un Boeig 737 Max de Polish Airlines s'apprête à décoller de l'aéroport de Dusseldorf, en Allemagne, le 27 février 2019. (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO)

A l'instar de plusieurs pays, la France interdit à son tour les Boeing 737 Max dans son espace aérien, après le crash du vol d'Ethiopian Airlines, a annoncé, mardi 12 mars, la Direction de l'aviation civile française (DGAC). La France rejoint des pays comme l'Australie, Singapour, la Malaisie, ou l'Allemagne. D'autres nations ont fait le choix de suspendre les vols tandis que plusieurs compagnies aériennes ont, elles, immobilisé leur 737 Max au sol. 

"La France suit attentivement le déroulement de l'enquête suite à l'accident d'un Boeing 737 Max en Ethiopie, dont la cause n'est pas connue à ce stade", indique la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) dans un communiqué.

Les compagnies aériennes françaises ne disposent d'aucun Boeing 737 Max dans leur flotte."Néanmoins, explique la DGAC, compte tenu des circonstances de l'accident en Ethiopie, les autorités françaises ont pris la décision, à titre conservatoire, d'interdire tout vol commercial effectué sur un Boeing 737 Max à destination, au départ ou survolant le territoire français."