Cet article date de plus d'un an.

Accident en Seine-et-Marne : Pierre Palmade et quatre autres personnes blessées

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Accident en Seine-et-Marne : Pierre Palmade et quatre autres personnes blessées
Accident en Seine-et-Marne : Pierre Palmade et quatre autres personnes blessées Accident en Seine-et-Marne : Pierre Palmade et quatre autres personnes blessées (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Vérove, T. Cuny, P. Alies, A. Fuzellier, M. Prevost, E. Urtado
France Télévisions
France 2
Vendredi 10 février, trois véhicules se sont violemment percutés sur la route départementale RD372 à Villiers-en-Bière. Parmi les blessés, le comédien Pierre Palmade, vraisemblablement sorti d'affaire. Trois autres personnes sont toujours dans un état grave.

Évacuées par les dépanneuses, des carcasses de véhicules sont complètement disloqués. Les airbags ont été déclenchés dans un violent choc frontal. À l'intérieur, quatre blessés graves. Parmi eux, le comédien Pierre Palmade, mais aussi un homme, sa passagère de 27 ans, enceinte, et un petit garçon de six ans. Il a été éjecté de la voiture. Les adultes ont dû être désincarcérés de leurs véhicules avant d'être transportés à l'hôpital en urgence absolue. L'accident a eu lieu vendredi 10 février, vers 19 heures en Seine-et-Marne sur une route départementale. 

Le comédien hors de danger

Selon le procureur, le véhicule du comédien s'est déporté sur la voie de gauche sans raison apparente, avant de percuter de plein fouet l’autre voiture avec la famille à bord. Un troisième véhicule s’est ensuite encastré dans la voiture familiale. Au volant, un homme de 86 ans est légèrement blessé.

Selon les premiers éléments de l'enquête, des témoins affirment avoir aperçu deux hommes sortir de la voiture de Pierre Palmade et prendre la fuite. Affirmation que les enquêteurs tentent aujourd'hui de vérifier. Le pronostic vital du comédien n'est plus engagé, selon son entourage. Les trois autres blessés sont toujours entre la vie et la mort.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.