VIDEO. En France, des accidents récurrents sur les passages à niveau

En 2014, 121 collisions ont été recensées en France. Elles ont fait 25 morts. C'est deux fois moins qu'en 2000, ou 51 personnes ont perdu la vie dans ces circonstances. 

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Jeudi 14 décembre, un TER a percuté l'arrière d'un car scolaire sur un passage à niveau à Millas (Pyrénées-Orientales). Le bilan de cette collision est lourd : dans la soirée, il s'élève à quatre morts, 11 blessés graves et 9 plus légers. 

Le train régional, qui transportait une trentaine de personnes, n'a pas déraillé. Il a percuté le bus par l'arrière alors qu'il se trouvait sur les voies. Dans la violence du choc, le bus s'est coupé en deux. Selon les indications de la SNCF, le train roulait à 80 km/h, soit une vitesse normale pour le secteur. A cette vitesse, un train a besoin d'un kilomètre pour s'arrêter totalement. 

25 morts en 2014 dans des collisions

Jeudi 14 décembre, un TER a percuté l'arrière d'un car scolaire sur un passage à niveau à Millas (Pyrénées-Orientales). Le bilan de cette collision est lourd : dans la soirée, il s'élève à quatre morts, 11 blessés graves et 9 plus légers. 

Le train régional, qui transportait une trentaine de personnes, n'a pas déraillé. Il a percuté le bus par l'arrière alors qu'il se trouvait sur les voies. Dans la violence du choc, le bus s'est coupé en deux. Selon les indications de la SNCF, le train roulait à 80 km/h, soit une vitesse normale pour le secteur. A cette vitesse, un train a besoin d'un kilomètre pour s'arrêter totalement. 

L'enquête menée par le BEA (Bureau enquête accident) terrestre doit déboucher sur "des recommandations", explique Gérard Feldzer. Parmi les recommandations que pourra faire le BEA, il y "des moyens numériques, ou des détecteurs radars d'obstacles. Il faut s'orienter vers le numérique, ce n'est pas très cher et rapidement possible à mettre en œuvre." Gérard Feldzer reconnaît que "supprimer les passages à niveau serait l'idéal. Mais il faudrait 100 milliards d'euros pour équiper la France entière" de ponts ou de souterrains.

Des pompiers et des policiers sur les lieux de l\'accident entre un car scolaire et un TER, à Millas, près de Perpignan (Pyrénées-Orientales), jeudi 14 décembre 2017. 
Des pompiers et des policiers sur les lieux de l'accident entre un car scolaire et un TER, à Millas, près de Perpignan (Pyrénées-Orientales), jeudi 14 décembre 2017.  (RAYMOND ROIG / AFP)