Drame de Millas : où en est l'enquête ?

C'était il y a un mois déjà : la collision entre un train régional et un bus scolaire sur le passage à niveau de Millas (Pyrénées-Orientales) faisait six morts et des blessés. Un premier document conclut que les barrières étaient baissées.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Route barrée, toujours aucune voiture ni aucun train ne circulent sur ce passage à niveau. Un mois après le drame, Le Parisien révèle les premiers éléments de l'enquête préliminaire. Un rapport réalisé par les gendarmes juste après la catastrophe fait état des premières constatations. D'abord, les feux lumineux et le système de fermeture fonctionnaient correctement. Ensuite, la barrière a pu être brisée par le véhicule, ce que confirment plusieurs témoignages, notamment l'automobiliste qui se trouvait de l'autre côté de la voie : "Je suis formel (...) La barrière était baissée en position basse des deux côtés. La conductrice du car roulait à très faible allure et a poussé tout doucement la barrière."

Mise en examen

Mais les versions divergent. La conductrice du car scolaire est affirmative face aux enquêteurs : "Vous êtes en train de me dire que tout a marché et que c'est de ma faute. Ce que je peux vous dire c'est que ce jour-là, il n'y avait rien, ni voyant, ni barrière". Dévastée, celle qui conduisait ces collégiens depuis trois mois se trouve toujours en unité psychologique, et a été mise en examen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes surveillent le site de l\'accident entre un TER et un car scolaire, le 15 décembre 2017, à Millas (Pyrénées-Orientales).
Des gendarmes surveillent le site de l'accident entre un TER et un car scolaire, le 15 décembre 2017, à Millas (Pyrénées-Orientales). (PASCAL RODRIGUEZ/SIPA)