Accident hélicoptères : les premières pistes de l'enquête

En direct du Var, le journaliste Ambroise Bouleis fait le point sur le crash entre deux hélicoptères qui aura coûté la vie à cinq militaires ce vendredi 2 février.

FRANCE 2

Beaucoup d'émotion et beaucoup de questions aussi sur ce qui s'est exactement passé ce vendredi matin, lors de l'accident entre deux hélicoptères de l'école d'aviation légère de l'Armée. "On peut dire qu'il y a vraisemblablement une collision en plein vol entre ces deux hélicoptères, mais comment l'expliquer ? Les deux appareils n'étaient pas équipés de boites noires. Les enquêteurs vont devoir analyser minutieusement chacun des nombreux débris pour tenter d'en savoir un peu plus", explique le journaliste Ambroise Bouleis, en direct depuis le site du crash.

Les instructeurs avaient de 3 000 à 5 000 heures de vol

Erreur d’inattention, problème mécanique ? "Ce que l'on sait, c'est que l'accident est survenu en tout début du vol, alors que les instructeurs étaient encore aux commandes des appareils. Des instructeurs chevronnés, qui totalisaient chacun de 3 000 à 5 000 heures de vol", précise-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes et pompiers sur les lieux où deux hélicoptères militaires se sont écrasés, vendredi 2 février 2018 près du lac de Carcès (Var). 
Des gendarmes et pompiers sur les lieux où deux hélicoptères militaires se sont écrasés, vendredi 2 février 2018 près du lac de Carcès (Var).  (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)