Cet article date de plus de dix ans.

Catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge : une minute de silence observée à midi dans toutes les gares et les trains

Le déraillement du train à destination de Limoges a fait au moins six morts et 30 blessés, vendredi à Brétigny-sur-Orge.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les secours travaillent sur les lieux de l'accident de train de Brétigny-sur-Orge (Essonne), le 12 juillet 2013. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Une minute de silence a été observée samedi 13 juillet à midi dans toutes les gares et les trains de France, en mémoire des victimes de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, a annoncé le ministère des Transports. Le déraillement d'un train à destination de Limoges a fait au moins six morts et 30 blessés, dont huit graves, la veille, dans cette petite ville de l'Essonne.

Le bilan pourrait encore s'alourdir : les secours doivent aujourd'hui tenter de redresser, au moyen d'une grue, l'un des wagons renversés dans l'accident, et craignent de trouver de nouvelles victimes. Le Samu de Paris a par ailleurs expliqué que le pronostic était "réservé" pour deux des blessés graves.

Les causes de l'accident sont encore inconnues, trois enquêtes ayant été diligenté dans les heures suivant l'accident.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.