Catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge : une minute de silence observée à midi dans toutes les gares et les trains

Le déraillement du train à destination de Limoges a fait au moins six morts et 30 blessés, vendredi à Brétigny-sur-Orge.

Les secours travaillent sur les lieux de l\'accident de train de Brétigny-sur-Orge (Essonne), le 12 juillet 2013.
Les secours travaillent sur les lieux de l'accident de train de Brétigny-sur-Orge (Essonne), le 12 juillet 2013. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Une minute de silence a été observée samedi 13 juillet à midi dans toutes les gares et les trains de France, en mémoire des victimes de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, a annoncé le ministère des Transports. Le déraillement d'un train à destination de Limoges a fait au moins six morts et 30 blessés, dont huit graves, la veille, dans cette petite ville de l'Essonne.

Le bilan pourrait encore s'alourdir : les secours doivent aujourd'hui tenter de redresser, au moyen d'une grue, l'un des wagons renversés dans l'accident, et craignent de trouver de nouvelles victimes. Le Samu de Paris a par ailleurs expliqué que le pronostic était "réservé" pour deux des blessés graves.

Les causes de l'accident sont encore inconnues, trois enquêtes ayant été diligenté dans les heures suivant l'accident.