Elections régionales en Paca : le patron des Républicains vient soutenir Renaud Muselier malgré son "désaccord sur la composition des listes"

Christian Jacob a appelé à "dépasser ce désaccord pour être capable de gagner cette élection", où le candidat RN, Thierry Mariani, fait figure de favori.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christian Jacob étreint Renaud Muselier, le 5 juin 2021, lors d'un meeting à Saint-Raphaël (Var). (VALERY HACHE / AFP)

Face au risque de défaite, ils se serrent les coudes. Le président des Républicains, Christian Jacob, est venu soutenir Renaud Muselier, président sortant de la région Paca, samedi 5 juin, lors d'un meeting à Saint-Raphaël (Var), pour tourner la page des polémiques nées du soutien de la majorité présidentielle à la liste LR du candidat aux régionales.

"On a encaissé quelques tumultes, a concédé Christian Jacob. On a eu un point de désaccord sur la composition des listes, mais aujourd'hui, il y en a un qui a la légitimité pour porter sa liste, c'est monsieur Muselier et personne d'autre." Il a appelé à "dépasser ce désaccord pour être capable de gagner cette élection, car l'essentiel est en jeu".

Le RN donné vainqueur dans un nouveau sondage

Sans revenir sur la polémique, Renaud Muselier a répété qu'en politique, "il faut toujours additionner, il ne faut pas se battre, il faut trouver des consensus, une solution de compromis". Et c'est "parce qu'il n'avait pas su additionner" que le parti LR a finalement perdu la mairie de Marseille en juin 2020, au profit de la liste d'union de la gauche.

Selon un sondage Opinion Way pour CNews publié vendredi, le candidat RN Thierry Mariani arriverait en effet en tête au premier tour avec 42% des intentions de vote, dix points devant la liste de Renaud Muselier. Toujours selon ce sondage, le candidat RN serait vainqueur dans tous les cas de figure au second tour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.