Régionales : le FN triple son nombre d'élus, le PS en perd la moitié par rapport à 2010

Francetv info vous propose de découvrir, grâce à un graphique, le rapport de force national à l'issu du scrutin du second tour, dimanche. Le Front national triple son nombre de sièges entre 2010 et 2015.

Un basculement net de la gauche vers la droite. A l'issue du scrutin du second tour des régionales du 13 décembre, le rapport de force est en faveur de la droite et du centre, par rapport au précédent scrutin de 2010, selon les décomptes de francetv info d'après les chiffres du ministère de l'Intérieur. La droite obtient ainsi 818 sièges, contre 618 pour la gauche. La progression la plus importante revient au Front national, qui obtient 358 sièges.

>> Elections régionales : les résultats du second tour en direct 

En 2010, les listes de gauche avaient obtenu une large majorité d'élus, avec 1 208 sièges face à une droite minoritaire (515 sièges). Le Front national n'avait, quant à lui, obtenu que 118 sièges. Pour réaliser ces calculs, nous avons regroupé les forces politiques en quatre blocs distincts. 

Le bloc de gauche est composé des élus communistes, socialistes, écologistes et les divers gauche. Le bloc de droite est composé des élus des Républicains et de l'UDI, ainsi que des divers droite. Le bloc d'extrême droite, quant à lui, est composé des élus du Front national. Enfin, un bloc "divers" regroupe les autres forces politiques, notamment les forces régionalistes.