Cet article date de plus de six ans.

Terres électorales : paroles de banlieue

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Terres électorales : paroles de banlieue -
Terres électorales : paroles de banlieue Terres électorales : paroles de banlieue - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
France 2

France 2 a donné la parole aux habitants des banlieues, qui semblent se désintéresser de l’élection présidentielle.

La Seine-Saint-Denis compte 1 500 000 habitants, et c’est le département où le taux de pauvreté est le plus élevé, 28%. Historiquement, les banlieues votaient à gauche, mais les choses ont bien changé. A Aubervilliers, on se sent bien loin des discours des hommes politiques. "Il y a des jeunes qui veulent s’en sortir, je suis éducatrice sportive, je ne suis pas une délinquante", déplore une jeune boxeuse, qui trouve que les hommes politiques stigmatisent son département.

Taux d’abstention élevé

Grâce à son entraineur, elle a trouvé du travail. Dans sa salle de boxe, on se bat pour l’insertion et contre les idées reçues. Parmi les boxeurs de cette salle, beaucoup ne croient plus en les politiques. En Seine-Saint-Denis, le taux d’abstention est souvent très élevé. "Je n’ai jamais voté, et je ne vais pas commencer cette année", explique un homme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.