Suspension du projet de loi sur le pass vaccinal à l'Assemblée : "Le gouvernement ne respecte personne", estime Anne Hidalgo (PS)

Publié
Suspension du projet de loi sur le pass vaccinal à l'Assemblée : « Le gouvernement ne respecte personne », estime Anne Hidalgo (PS)
France 2
Article rédigé par
C. Roux - France 2
France Télévisions

Anne Hidalgo, maire de Paris et candidate socialiste à la présidentielle, est l’invitée des "4 Vérités" de France 2, mardi 4 janvier.

La primaire à gauche a-t-elle encore une chance d’aboutir ? "Elle serait très importante parce que c’est la voie pour pouvoir rassembler, avoir une candidature unique de celles et ceux qui veulent gouverner à gauche. Je pense aux écologistes. Pour ma part je suis prête à m’y engager. Mais cette primaire n’a de sens que si Yannick Jadot vient", explique Anne Hidalgo, maire de Paris et candidate socialiste à la présidentielle, invitée des "4 Vérités" de France 2, mardi 4 janvier.

"Je mettrais fin à l’Ondam"

Les discussions sur le pass vaccinal ont été suspendues cette nuit à l’Assemblée nationale. "Cela se passe comme cela parce que le gouvernement ne respecte personne", fustige la maire de Paris.

Quelles propositions la candidate veut-elle mettre en avant sur la santé pour sa campagne ? "L’hôpital public est financé à partir de règles purement budgétaires qui visent à contenir la dépense de santé. On ne tient pas compte du tout des besoins de santé de la population. Je mettrais fin à l’Ondam. On financera le système à partir des besoins de santé. Il faudra augmenter le salaire [des soignants] de façon très importante", conclut Anne Hidalgo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.