Cet article date de plus d'un an.

Abstention : "Prendre le temps de parler aux jeunes" pour les mobiliser au second tour

Publié
Abstention : "Prendre le temps de parler aux jeunes" pour les mobiliser au second tour
Abstention : "Prendre le temps de parler aux jeunes" pour les mobiliser au second tour Abstention : "Prendre le temps de parler aux jeunes" pour les mobiliser au second tour (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - H. Capelli, L. Le Moigne, E. Marot, A. Tranchant
France Télévisions
France 2

La campagne en vue des élections législatives s'accentue pour convaincre les indécis et ceux qui ne sont pas allés voter au premier tour, dimanche 12 juin. Ils sont très nombreux, surtout les jeunes, et sont devenus un enjeu important pour tous les partis.

Il reste quatre jours aux candidats pour les élections législatives, dont le second tour aura lieu dimanche 19 juin, pour mobiliser les électeurs, comme lors d'une session tractage sur un marché d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Mais difficile pour Anne-Laurence Petel, députée sortante de la majorité présidentielle, de convaincre les jeunes. "Ce n'est pas que la politique ne m'intéresse pas, mais il y a tellement d'idées différentes, ça me dépasse un peu", reconnaît une jeune femme. Anne-Laurence Petel veut pourtant croire qu'il est possible de les attirer aux urnes pour le second tour. "Il faut vraiment prendre le temps de leur parler", affirme-t-elle.

Sept jeunes sur dix n'ont pas voté au premier tour

Les jeunes le reconnaissent, les élections législatives ne les passionnent pas vraiment. Pour d'autres, c'est l'offre politique qui ne répond pas à leurs attentes, et ils ne se reconnaissent pas dans les programmes qui sont présentés. Même parmi des étudiants pourtant politisés, bouder les urnes dimanche 19 juin est envisagé. Au premier tour des législatives, sept jeunes sur dix n'ont pas voté, une abstention record.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.