VIDEO. Européennes : les arguments-chocs des grands partis passés au crible

Francetv info a décrypté, pendant la campagne, les propositions phare de l'UMP, du FN, du PS, d'Europe Ecologie-Les Verts et du Front de gauche. Et mis à l'épreuve des faits une vision parfois un peu simpliste...

Marine Le Pen pendant un débat sur les élections européennes, le 7 avril 2014, à Arras (Pas-de-Calais).
Marine Le Pen pendant un débat sur les élections européennes, le 7 avril 2014, à Arras (Pas-de-Calais). (EMMANUEL KUTYLA / AFP)

A les entendre, l'Europe va mettre du poulet au chlore dans nos assiettes, donner les pleins pouvoirs aux lobbys bancaires, ou encore ouvrir grand la porte de l'Union européenne à la Turquie. Pendant la campagne des élections européennes, francetv info a passé au crible les arguments phare des principaux partis en lice pour le scrutin du dimanche 25 mai, en cinq vidéos. Verdict : l'Europe, c'est pas si simple...

Le FN : sortir de l'euro

C'est devenu un débat récurrent de la campagne, et c'est aussi le point central du programme du FN pour les européennes : pour le parti frontiste, l'euro est la ruine de la France, et en sortir est la seule façon de relancer la croissance. Mais la réalité est plus complexe.

Le PS : en finir avec l'austérité

Faut-il en finir avec le dogme de l'austérité pour sortir de la crise ? Cette conviction était au cœur de la campagne des candidats du PS pour le Parlement européen. Non sans une certaine ambivalence, le gouvernement de Manuel Valls ayant dans le même temps annoncé d'importantes mesures d'économies. La voie est étroite pour le parti au pouvoir...

 Front de gauche : halte aux poulets au chlore

Connaissez-vous le TTIP ? A l'issue de cette campagne, sûrement. Le traité transatlantique de libre-échange, en cours de discussion, est un vrai repoussoir pour le Front de gauche, tout comme d'ailleurs pour Europe Ecologie-Les Verts. Ces partis fustigent l'opacité des négociations, et brandissent la menace de voir les normes européennes, notamment alimentaires, nivelées par le bas. Francetv info s'est penché sur leurs arguments.

Europe Ecologie-Les Verts : haro sur les lobbys

Le parti écologiste dénonce, durant la campagne, la façon dont de grandes multinationales font pression sur les élus européens pour obtenir des lois et des directives conformes à leurs souhaits. Mais qu'en est-il vraiment ?

 L'UMP : la Turquie doit rester dehors

Si le débat sur l'adhésion n'a pas été aussi présent qu'en d'autres occasions durant cette campagne, le "non" à l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne figure néanmoins en bonne place dans le programme de l'UMP. Derrière, le spectre d'un élargissement à l'Est qui rendrait, entre autres, le contrôle des flux migratoires plus délicat.