Discrimination : dur, dur d'être célibataire

Certains chercheurs expliquent que les célibataires font face à une discrimination sociale et économique. Ils sont 18 millions en France.

FRANCEINFO

Les célibataires subissent une discrimination sociale parce qu'en 2019 encore la société a du mal à valoriser le célibat. Pascal Lardellier, professeur à l'université et spécialiste du célibat et du couple : "Nous sommes dans une société où les célibataires sont encore stigmatisés puisque la norme c'est le couple".

Aux États-Unis, l'auteure Bella DePaulo a inventé un terme sur le modèle des mots racisme ou sexisme pour nommer ces discriminations : le singlism, en français le célibatisme. Célibataire de longue date, elle assure qu'on est largement aussi heureux seul qu'en couple.

Pouvoir d'achat moindre

Les célibataires subissent aussi une discrimination économique. D'après l'Insee, à revenu égal, un couple a un niveau de vie 1,5 fois supérieur à celui de deux célibataires. "Il n'y a pas les économies d'échelle qu'on peut réaliser lorsqu'on se met en couple puisqu'on a un seul logement au lieu de deux. On a des impôts plus élevés", note Gérard Neyrand, sociologue spécialiste des relations privées.

En 2014, une association avait demandé à ce qu'une personne célibataire corresponde à 1,5 part fiscale au lieu d'une seule part fiscale.

Enfin, les mères célibataires souffrent particulièrement. Les familles monoparentales, en grande majorité composées de mères célibataires, sont 35% à vivre sous le seuil de pauvreté contre 14% pour l'ensemble de la population.

Retrouvez les vidéos de Lisa Beaujour sur sa chaîne YouTube

Un couple marié a un niveau de vie plus élevé qu\'un célibataire
Un couple marié a un niveau de vie plus élevé qu'un célibataire (FRANCEINFO)