Cet article date de plus de six ans.

Vide-greniers, brocantes, foires : quels pièges à éviter ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vide-greniers, brocantes, foires : quels pièges à éviter ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Vide-grenier ou brocante, c'est un loisir, mais attention, il ne faut pas faire n'importe quoi. Raphaële Schapira revient sur les pièges à éviter.

La première chose quand on est dans un vide-grenier ou dans une brocante et que l'on souhaite acheter, c'est de faire attention aux terminologies trompeuses. Les mots "dans le goût", "style", "à la façon de", n'offrent aucune garantie d'authenticité. De même, "si vous cherchez un objet en particulier, renseignez-vous avant sur son prix sur Internet par exemple, pour ne pas vous laisser emporter et acheter n'importe quoi à n'importe quel prix", conseille Raphaële Schapira, en direct sur le plateau de France 2.

Pas plus de deux fois par an

Pas besoin d'être professionnel pour exposer dans un vide-grenier et une foire. La seule chose, c'est que les particuliers n'ont pas le droit d'y participer plus de deux fois par an. Pour se faire payer, l'argent liquide est le plus simple, le plus pratique et le plus sûr, mais il ne faut pas dépasser les 3 000 euros. Enfin, cet argent est non-imposable. Pour les brocantes, les règles sont un peu différentes, les vendeurs sont professionnels. Les acheteurs sont donc beaucoup mieux protégés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.