Transports : comment la SNCF démantèle et recycle ses anciens trains

Publié
Transports : comment la SNCF démantèle et recycle ses anciens trains
Article rédigé par
P-L.Monnier, F.Daireaux, L.Hauville - France 2
France Télévisions

La SNCF s'est lancée dans le démantèlement et le recyclage de ses vieux wagons. 95% des matériaux vont avoir une seconde vie. 

À l'heure de la retraite, de nombreuses rames de trains végètent, et des voitures ou motrices sont abandonnées, souvent vandalisées. Les cimetières de TER et TGV, c'est néanmoins terminé : la SNCF s'est engagée à démanteler tout son matériel usagé. En Normandie, les parois sont fracturées et découpées. Le train est déchiqueté, et les matériaux récupérés. Une seule voiture contient 28 tonnes de ferraille et métaux. "Ça va redevenir du fer à béton pour les chantiers, de la charpente métallique", précise Arnaud Tual, directeur de Baudelet Environnement Normandie. 

95% des matériaux valorisés

À l'autre bout du site, une rame vient d'arriver. Elle a parcouru 4 millions de kilomètres, en 30 ans de carrière. Il faut d'abord retirer les fauteuils, qui sont solidement accrochés. Les sièges seront ensuite broyés ou cisaillés, pour être eux aussi recyclés. Sous les masques et les casques, une dizaine de salariés ont été recrutés en CDI par le sous-traitant de la SNCF. À l'arrivée, 95% des matériaux seront valorisés. La compagnie ferroviaire s'est donnée l'objectif de traiter 1 200 voitures chaque année, soit l'équivalent de 25 km de train. Les travaux sont cependant très onéreux, et la revente des matériaux ne recouvre pas tout. Il faut en effet ajouter le coût du désamiantage pour les trains construits il y a plus de 25 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.