SNCF : face à la flambée du prix de l'énergie, les trains passent à l'écoconduite

Publié Mis à jour
SNCF : face à la flambée du prix de l'énergie, les trains passent à l'écoconduite
France 2
Article rédigé par
A.Girault-Carlier, L.Campisi F.Bohn, A.Remond, L.Poinsatte - France 2
France Télévisions

Jeudi 21 avril, le JT de France 2 s'intéresse à l'écoconduite dans les trains. En effet, avec la montée du prix de l'énergie, la SNCF cherche à baisser sa consommation.  

 Les trains, extrêmement rapides, peuvent dépasser les 300 km/h. Ils sont donc de gros consommateurs d'énergie, et coûteraient plus d'un milliard d'euros à la SNCF chaque année. Afin de réduire le rythme, les conducteurs pratiquent l'écoconduite. Dans un TGV, pour limiter les freinages et les accélérations, une tablette lisse la vitesse du train. "La rame a freiné naturellement et après, dans la descente, elle a repris de la vitesse", explique Frédéric Dindin, conducteur de TGV assisté d'une tablette.  

Une économie de deux millions d'euros par mois 

Pour un Paris-Strasbourg (Bas-Rhin), le système permet de réaliser une importante économie d'énergie. Avec la flambée des prix de l'énergie, le surcoût pourrait représenter plusieurs centaines de millions d'euros pour la SNCF. "On n'augmentera pas les billets de train", rassure Alain Krakovitch, directeur Voyages de la SNCF. Chaque mois, l'écoconduite permettrait à la SNCF d'économiser deux millions d'euros sur sa facture d'énergie.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.