Les retards de trains, une perte économique pour la France

D’après le rapport de l’Arafer, les voyageurs en France perdent chaque année 2 milliards de minutes à cause des retards des trains, une perte économique certaine.

Le 16 novembre dernier, l’Arafer, l’autorité de régulation des activités ferroviaires et routières, a publié son premier rapport sur le marché du transport ferroviaire de passagers en France. Verdict : en 2016, 11% des trains des voyageurs sont arrivés en moyenne avec un retard d’au moins 6 minutes.

Pour les voyageurs, cela représente 2 milliards de minutes perdues chaque année.

Pour l’État, c’est une perte économique de 1,5 milliards d’euros par an.

Au Japon, une compagnie s’excuse pour son train parti en avance

Mais la France n’est pas le pire pays européen en matière de retard. En Belgique par exemple, 14,8% des trains affichent des retards de plus de 5 min.

La Suisse, en revanche, est nommée championne de la ponctualité en Europe avec plus de 9 trains sur 10 qui arrivent à l’heure.

Il y a les pays qui affichent du retard et il y a ceux qui s’excusent pour leurs trains partis en avance. C’est le cas au Japon, où la Metropolitan Intercity Railway Company s’est excusée pour un de ses trains parti 20 secondes trop tôt.

Les retards de trains, une perte économique pour la France.
Les retards de trains, une perte économique pour la France. (Brut.)