Hausse des prix de l'essence et du diesel : "Je préfère la taxation du carburant à la taxation du travail", répond Macron

Dans un entretien accordé aux journaux du groupe Ebra, le président dit assumer "parfaitement" la hausse de la taxation sur le diesel. 

Le président de la République Emmanuel Macron à l\'Elysée, le 4 novembre 2018.
Le président de la République Emmanuel Macron à l'Elysée, le 4 novembre 2018. (MAXPPP)

Emmanuel Macron "assume parfaitement" la hausse de la taxation sur le diesel. Dans un entretien accordé aux journaux du groupe Ebra, dimanche 4 novembre, le président de la République a toutefois expliqué qu'il comprenait les doutes des Français sur la question du pouvoir d'achat. "J'assume parfaitement que la fiscalité due au diesel soit au niveau de celle de l'essence et je préfère la taxation du carburant à la taxation du travail", souligne le chef de l'Etat.

"Les mêmes qui râlent sur la hausse du carburant, réclament aussi qu'on lutte contre la pollution de l'air parce que leurs enfants souffrent de maladies", ajoute Emmanuel Macron dans cet entretien réalisé avant d'entamer un périple présidentiel inédit à travers l'est et le nord de la France pour célébrer le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Il ajoute que "la hausse du prix à la pompe qu'on constate aujourd'hui est liée à 70% à celle des cours du pétrole".