Carburants : certains distributeurs renoncent à leur marge pour faire baisser les prix

La grogne des automobilistes monte contre la hausse des prix des carburants. Les propos d’Emmanuel Macron ne vont pas les calmer. Le président a déclaré dans la presse, lundi 5 novembre, assumer parfaitement que le prix du diesel rejoigne celui de l'essence.

FRANCE 2

Difficile de louper la promotion, elle s'affiche en grand dans les stations-service. "Le carburant à prix coûtant", c'est la réponse de cette enseigne de la grande distribution face à la grogne des automobilistes sur les prix. Dans cette station-service à Lille (Nord), cela représente une économie de quelques centimes par litre, diesel ou essence. "J'ai vu que l'essence avait baissé alors autant faire le plein aujourd'hui", explique une cliente.

Des marges déjà très faibles

Depuis le début de l'année, le prix du diesel à la pompe a augmenté d'environ 23%, pour l'essence, il s'agit de 15% de hausse. Essentiellement en raison de la hausse du prix du pétrole et des taxes. Ces dernières pèsent lourd, elles représentent 60% du prix à la pompe pour un litre de diesel. Alors, pour fidéliser leurs consommateurs, certains distributeurs renoncent aux bénéfices sur les carburants. Les marges sont déjà très faibles sur ces prix d'appel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs événements appelant à organiser des blocages pour protester contre la hausse des prix du carburant ont été supprimés de Facebook.
Plusieurs événements appelant à organiser des blocages pour protester contre la hausse des prix du carburant ont été supprimés de Facebook. (GREG LOOPING / HANS LUCAS / AFP)