Les Français, moins bons conducteurs qu'en 2014

Une enquête réalisée par TNS Sofres pour Axa Prévention révèle qu'il n'y a plus que 48% de bons conducteurs sur les routes françaises, contre 51% en 2014. La raison, un relâchement des bonnes pratiques des Français au volant.

(D'après le baromètre Axa Prévention/TNS Sofrès, les Français sont de moins bons conducteurs que l'année dernière © MaxPPP)

Les bons conducteurs se font plus rares que l'année dernière. Ils ne sont plus que 48% à respecter les règles de la sécurité routière à la lettre, ou avec quelques écarts seulement, contre 51% en 2014. C'est ce que dévoile le onzième baromètre sur le comportement des Français au volant, publié par Axa Prévention

Ainsi, les automobilistes sont-ils plus nombreux à téléphoner au volant, avec ou sans kit mains libres. Ils sont aussi plus à prendre le volant après avoir bu deux verres : 28% contre 26% l'an passé.

De plus, la moitié des personnes interrogées reconnaissent prendre le volant alors qu'elles se sentent fatiguées. 50 % également pensent à utiliser leur clignotant pour signaler un changement de direction. Une baisse de 7 points par rapport à 2014. 

Les automobilistes parisiens et leur comportement au volant, au micro de Julie Pietri.
--'--
--'--

Parmi les autres comportements passés au crible, le passage au feu orange par plus de 3/4 des conducteurs sondés alors même qu'ils estiment cela dangereux, mais aussi le manque de courtoisie puisque 67% des automobilistes reconnaissent s'énerver et insulter les autres, et 51 % ne laissent pas la priorité à un piéton qui attend pour traverser. 

Les jeunes, meilleurs conducteurs 

Au final, le seul aspect positif de cette enquête est la conduite des jeunes, qui s'améliore. Ils sont beaucoup moins nombreux que l'année dernière à téléphoner au volant ou à rouler à plus de 65 km/h en centre-ville par exemple.

Et 21% des jeunes prennent le volant après avoir bu deux verres d'alcool. Cela en fait donc des conducteurs plus vertueux que la moyenne des automobilistes.