Grève chez Vueling : 66 vols annulés ce week-end en raison d'un mouvement pour une hausse des salaires

La direction propose une augmentation de 1,50 euros aux stewards et hôtesses de l'air dont le salaire est à peine plus élevé que le Smic. Les syndicats appellent à cesser le travail samedi 22 et dimanche 23 avril.
Article rédigé par France Info - Benjamin Recouvreur
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des passagers de Vueling font la queue pour le check-in à l'aéroport de Barcelone, en juillet 2019. (PAU BARRENA / AFP)

"Nous avons été obligés de ne pas exploiter certains de nos vols prévus", indique Vueling, sur son site internet. La compagnie aérienne basée en Espagne a annoncé avoir dû supprimer 66 vols au départ ou à l'arrivée de Paris-Orly vendredi 21 et samedi 22 avril, soit deux tiers des liaisons prévues sur les deux jours, en raison d'une grève de ses personnels navigants en France. Les hôtesses et stewards de Vueling réclament en effet 15% d'augmentation : ils sont actuellement payés environ 1 800 euros brut par mois (soit 50 euros de plus que le Smic), auxquels il faut ajouter des primes par nombre de vol effectué. 

>> Tourisme : pourquoi les prix des billets flambent (encore et toujours) dans le secteur aérien

Ce n'est plus tenable avec l'inflation, selon Cedric Bruaux, représentant du syndicat national des personnels navigants de la compagnie : "La direction nous a proposé une augmentation de 1,50 euros bruts par vol, avec inflation et autres. Ce n'est pas acceptable", dénonce-t-il. 

Le dialogue est pour le moment rompu : au moins 80% du personnel navigant de la compagnie sera en grève samedi 22 et dimanche 23 avril, week-end de départ en vacances pour la zone C. Et le préavis couvre les deux prochains longs weekend du 1er et du 8 mai, journées de retour de vacances. Les dirigeants de Vueling, installés à Barcelone, appellent au dialogue et à la responsabilité.

Lisbonne, Barcelone ou Stockholm concernées

Cedric Bruaux ne voit pas, en l'état, de sortie de crise possible : "Ce que la direction nous a demandé et qui est inacceptable, c'est de lever notre préavis de grève pour commencer à négocier. Si la direction nous propose une date de négociation, nous sommes prêts à nous asseoir autour de la table des négociations, même dans l'heure".

La direction avertit aussi les salariés sur les coûts d'une telle greve pour la compagnie et assure à ses passagers qu'elle leur garantira des solutions alternatives. Parmi les destinations concernées figurent Barcelone, les îles Baléares, Dublin, Porto, Lisbonne, Rome, Hambourg, Malaga, Stockholm et Milan.erreurs dans la paie". Vueling emploie quelque 190 hôtesses et stewards en France, selon le syndicat SNPNC-FO. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.