VIDEO. Manifestation surprise des ambulanciers à Paris : "On est lâchés par l'État", fustige Alexia

Alexia, ambulancière à Marseille est venue manifester à Paris ce 3 décembre. Voilà pourquoi elle est en colère.

BRUT

Ils étaient près de 800 ambulanciers selon la préfecture de police à Paris, ce lundi 3 décembre 2018. 600 véhicules se sont retrouvés aux alentours de 5h30 du matin près de l'Assemblée nationale pour bloquer les lieux. Les manifestants, gérants ou employés de petites et moyennes entreprises de transports sanitaires protestent en effet contre l'article 80 du projet de budget de la Sécurité sociale 2017, entré en vigueur le 1er octobre 2018.

Cette mesure a renversé les règles des transports entre établissements de santé : désormais, hôpitaux et cliniques choisissent leurs ambulances par appels d'offres et en assument directement le coût, y compris les ambulances privées, auparavant réservées par les patients. "Les patients n'ont plus le droit de choisir leur propre société d'ambulances. Pour nous c'est un scandale !", s'offusque Alexia.

"Je pense qu'on est morts"

Parmi les manifestants, Alexia est venue de Marseille pour exprimer sa colère. "Je pense qu'ils font exprès pour que les petites sociétés finissent par mourir et pour qu'il n'y ait plus que des grosses structures", déplore l’ambulancière. "On ne pourra pas combattre ça", poursuit-elle. Alexia estime que c'est 80 % des sociétés qui pourraient être menacées. L'ambulancière craint également une "américanisation" et la disparition de la Sécurité sociale. "Nous, on ne veut pas ça, on ne veut pas perdre nos acquis sociaux", s'inquiète Alexia.

Le blocage aura duré jusqu'à lundi soir tard dans la soirée. Début novembre, des centaines d'ambulanciers avaient déjà bloqué le périphérique parisien.

VIDEO. Manifestation surprise des ambulanciers à Paris : \"On est lâchés par l\'État\", fustige Alexia 
VIDEO. Manifestation surprise des ambulanciers à Paris : "On est lâchés par l'État", fustige Alexia  (BRUT)