Racisme : des députés La République en marche menacés de mort

Le député de la majorité Jean-François Mbaye a reçu un courrier d’insultes racistes couplées de menaces de mort. Comme lui, d’autres parlementaires de la majorité ont été pris pour cible depuis le début du mouvement des "gilets jaunes."

FRANCE 2

C’est une lettre que le député du Val-de-Marne Jean-François Mbaye (La République en marche) ne pensait pas recevoir en 2019. "Tu es ce qu'on appelle un noir de service. On va tout simplement te mettre une balle dans la tête. Le climat actuel s'y prête bien, les victimes d'accident de chasse augmentent. Tu vas mourir." Ces insultes racistes et ces menaces de mort sont passibles de poursuites judiciaires. Après avoir hésité, Jean-François Mbaye a décidé de porter plainte et de dévoiler ce courrier.

Des parlementaires de plus en plus pris pour cible

Dans ce même courrier, deux autres députés de la majorité sont également cités : Hervé Berville et Laetitia Avia. Cette dernière, déjà menacée il y a plusieurs mois, dit ne plus vivre sereinement. Si cette lettre anonyme ne fait pas référence aux "gilets jaunes", depuis plusieurs semaines et le début du mouvement, les parlementaires de la majorité sont pris pour cible.

Le JT
Les autres sujets du JT
(JACQUES DEMARTHON / AFP)