Haut-Rhin : des "gilets jaunes" toujours mobilisés

Les "gilets jaunes" de Roppenheim (Bas-Rhin), actifs depuis le début du mouvement ne comptent pas arrêter leur mobilisation. 

Mardi 4 décembre à Roppenheim dans le Bas-Rhin, la vie du campement des "gilets jaunes" poursuit son cours, même si l'annonce d'un moratoire sur la hausse des taxes sur le carburant s'est rapidement répandue. "C'est le strict minimum pour apaiser, mais ce n'est pas ce qu'on veut", témoigne un homme. Pour tous les "gilets jaunes" présents, la réaction est la même. Ils sont présents depuis plus de deux semaines et se relaient jour et nuit pour obtenir des avancées. Pour eux, le moratoire n'est qu'une suspension provisoire tandis qu'eux réclament du long terme. 

Une pression maintenue

Ils n'ont pas de portable à la main ni de radio allumée pour suivre les autres annonces du gouvernement, comme si, ici, les "gilets jaunes" n'en attendaient rien. Ils souhaitent des changements profonds, notamment dans la fiscalité. Ils poursuivent les barrages filtrants et sont également déçus du silence d'Emmanuel Macron. "Il faut qu'il nous parle, il faut qu'il nous écoute", demande une femme. Les "gilets jaunes" de Roppenheim ne lèveront pas le camp ce soir et entendent bien maintenir la pression sur le gouvernement. 

Le JT
Les autres sujets du JT
(ALAIN JOCARD / AFP)