"Gilets jaunes" : Les Républicains demandent le retour de l'état d'urgence

Pour Les Républicains, c'est la "seule mesure" qui permettrait d'éviter de nouvelles violences samedi. 

Laurent Wauquiez quitte Matignon après une réunion avec le Premier ministre à Paris, le 3 décembre 2018. 
Laurent Wauquiez quitte Matignon après une réunion avec le Premier ministre à Paris, le 3 décembre 2018.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

"On ne peut pas connaître un quatrième samedi noir" Les Républicains ont demandé, mardi 4 décembre, le retour de l'état d'urgence. C'est la "seule mesure qui permettrait d'ici à samedi de prévenir" de nouvelles violences pendant les manifestations des "gilets jaunes", estime le parti dans une déclaration publiée après la réunion de son bureau politique.

"Il faut protéger nos forces de l'ordre tout en permettant aux Français qui le souhaitent de s'exprimer pacifiquement sans être pris en otage par les casseurs", a développé le parti présidé par Laurent Wauquiez. Ce régime d'exception, qui avait été mis en place après les attentats terroristes de Paris de 2015, a pris fin le 30 octobre 2017 avec la promulgation de la loi sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme (Silt), qui a intégré dans le droit commun des dispositions de l'état d'urgence.

La question d'un retour à l'état d'urgence, que le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, ne semblait pas exclure dimanche, n'est cependant "pas à l'ordre du jour", a assuré lundi son secrétaire d'État, Laurent Nuñez.