"Gilets jaunes" : les entreprises demandent de l'aide à l'État

Une crise qui a un impact financier au-delà des destructions dues aux violences, car les blocages des "gilets jaunes" entraînent un ralentissement global de l'activité économique.

Voir la vidéo
France 2

Des camions totalement à l'arrêt. Près de Bordeaux (Gironde), cela fait deux semaines que l'activité de transports de Nicolas Guyamier tourne au ralenti. Depuis samedi 1er décembre au matin, il est complètement bloqué. "Nous sommes des petites PME. On a besoin de travailler et de faire du chiffre d'affaires. On a 150 collaborateurs et à la fin du mois, j'ai besoin de les payer. Je ne peux pas leur dire qu'il y a eu les 'gilets jaunes' et que je ne les paie plus", réagit-il. Au total, ce sont pour lui des milliers d'heures de perdues. À la demande de la préfecture, il remplit les heures que ses salariés n'ont pas pu effectuer. L'État s'en servira pour compenser son manque à gagner.

2,5 millions d'euros débloqués pour aider les entreprises

Son chiffre d'affaires, sur le mois de novembre, a été diminué de 15%. "Les aides de l'État vont nous permettre de faire un chiffre d'affaires à l'étal, mais ça ne pourra pas continuer comme ça", ajoute-t-il. Comme lui, près de 200 entreprises ont demandé de l'aide à l'État, qui aurait d'ores et déjà débloqué 2,5 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture traverse le pont d\'Austerlitz à Paris, le 15 octobre 2018.
Une voiture traverse le pont d'Austerlitz à Paris, le 15 octobre 2018. (MANUEL COHEN / MANUEL COHEN / AFP)