"Gilets jaunes" : le silence d'Emmanuel Macron

Tout au long de la journée, le chef de l'État a suivi de très près l'évolution de la situation à Paris et partout en France pour cet acte IV de la mobilisation des "gilets jaunes". Quelle est sa marge de manœuvre face à la colère ?

Voir la vidéo
France 3

Le président de la République se fait désirer. Alors que les "gilets jaunes" ont manifesté pour le quatrième samedi de suite un peu partout en France, Emmanuel Macron a suivi les événements depuis le palais de l'Élysée. Il doit s'exprimer en début de semaine, "mais aujourd'hui, c'est encore le Premier ministre et Christophe Castaner qui étaient en première ligne", rappelle la journaliste Anne Bourse.

Quelle réponse politique à la crise ?

Après cette journée "va venir le temps de la réponse politique, et les marges de manœuvre budgétaires sont limitées mais il y aura nécessairement des mesures sociales, c'est ce qu'attendent les 'gilets jaunes'". Mais dans l'entourage du chef de l'État, il n'est "pas question de revenir sur l'ISF", par exemple, prévient la journaliste. "Il faut trouver un équilibre, c'est de cela que dépend la suite du quinquennat d'Emmanuel Macron", conclut Anne Bourse. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron au sommet du G20 à Buenos Aires en Argentine, le 1er décembre 2018. 
Emmanuel Macron au sommet du G20 à Buenos Aires en Argentine, le 1er décembre 2018.  (LUDOVIC MARIN / AFP)