Emmanuel Macron : des "gilets jaunes" pas convaincus

Jeudi 25 avril, lors de sa conférence de presse, Emmanuel Macron a fermé la porte au RIC, référendum d'initiative citoyenne, l'une des principales revendications des "gilets jaunes".

France 3

La conférence de presse du président Macron, jeudi 25 avril, les "gilets jaunes" l'attendaient avec impatience. Très vite, à Chavelot (Vosges), la déception prend le dessus. "Il n'a pas l'intention de changer de politique donc nous ne changeons pas de débat. Il refuse de reconnaître le vote blanc", déplore un "gilet jaune" au micro de France 3.

Déception et colère

Sur le rond-point des vaches, près de Rouen (Seine-Maritime), ils chantent leur détermination en continuant leur combat. "Il fait un petit tour des revendications, il fait semblant d'y répondre", regrette un second. Concernant le RIC, référendum d'initiative citoyenne, l'une de leurs principales revendications que n'a pas retenu Emmanuel Macron, la déception est grande chez les "gilets jaunes". Leur colère pourrait bien se traduire samedi 27 avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, jeudi 25 avril 2019 lors de sa conférence de presse organisée à l\'Elysée.
Emmanuel Macron, jeudi 25 avril 2019 lors de sa conférence de presse organisée à l'Elysée. (LUDOVIC MARIN / AFP)