Bruxelles : l'aéroport de Zaventem ne rouvrira pas tout de suite

L'aéroport de Bruxelles-Zaventem ne rouvrira finalement pas ce mercredi comme prévu initialement, même partiellement. Une semaine après les attentats qui ont fait 32 morts selon un bilan revu à la baisse dans la capitale belge, il est toujours fermé pour ce qui semble être un immense chantier.

(Les dégâts impressionnants dans le hall des départs à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem © Reuters)

Les dégâts sont énormes à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. Le hall des départs est totalement détruit suite aux explosions, “il faut tout reconstruire” , indique le PDG de Brussels Airport. Un test grandeur nature a eu lieu ce mardi après-midi à l'aéroport pour vérifier s'il pouvait ou non accueillir à nouveau des voyageurs. 800 volontaires, des employés de l'aéroport, ont testé les lieux, des locaux pré-fabriqués. C'etait la première fois qu'ils revenaient à l'aéroport, un moment chargé en émotion. Lors de cette simulation, ils ont joué le rôle de passagers, employés aux bagages, agents d'accueil... Ils ont vérifié si les trajets mis en place pour les passagers entre les comptoirs d'enregistrement provisoires et les contrôles des bagages à main etaient efficaces. 

Plusieurs mois avant un retour à la normale

Les résultats de cet exercice ne sont pas en cause, il faut simplement du temps pour faire le bilan de ce test grandeur nature, afin de vérifier que toutes les conditions de sécurité sont bien réunies pour reprendre le trafic passager. Les autorités vont maintenant examiner si l'exercice s'est bien déroulé pour donner une date de réouverture de l'aéroport.

Il faudra plusieurs mois pour un retour à la normale dans cet aéroport. En attendant, les voyageurs doivent revoir leurs plans, alors que les congés de Pâques sont bien entamés en Belgique. Sur le compte Twitter de l'aéroport, nombreux sont les passagers qui veulent savoir d'où ils pourront prendre leur avion.”Contactez votre compagnie aérienne”, répond alors Brussels Airport. Les compagnies ont dérouté leurs vols vers Liège, Charleroi, mais aussi Lille.

 

De nouvelles mesures de sécurité dans les aéroports belges

La reprise, qui devrait intervenir dans les prochains jours, sera limitée à 20 % de l'activité. Avant cela, les conditions de sécurité doivent être réunies : de nouvelles mesures entourent en effet les aéroports belges depuis les attentats. Les parkings express sont fermés et les bagages sont contrôlés avant l'accès au terminal. Un syndicat de la police de l'aéroport Zaventem a déjà prévenu qu'il ferait grève si ces conditions n'étaient pas respectées. 

Une semaine après les attentats, la traque continue

La police belge tentait toujours mardi de mettre la main sur le principal suspect en fuite une semaine après les attentats jihadistes qui ont fait 32 morts à Bruxelles. Après un travail complexe, les autorités ont terminé mardi l'identification des victimes. Le bilan a ainsi été révisé à la baisse, "après vérification approfondie", a annoncé le ministère de la Santé, reconnaissant que trois personnes avaient initialement été comptabilisées deux fois parmi les morts.

A LIRE AUSSI ►►► Attentats à Bruxelles : un mort et douze blessés français

L'enquête, qui avait permis d'identifier rapidement les trois kamikazes et leurs liens avec les attentats de Paris qui ont causé la mort de 130 personnes le 13 novembre, a subi lundi un sérieux revers. La justice a libéré le seul homme inculpé pour les attaques bruxelloises, Fayçal Cheffou, qui s'est avéré ne pas être le troisième poseur de bombe de l'aéroport, recherché depuis une semaine. Ce suspect-clé, "l'homme au chapeau", repéré sur des images de vidéosurveillance à côté des deux kamikazes de l'aéroport, est donc toujours en cavale.