Pyrénées-Atlantiques : 50 minutes de magie à bord du petit train d'Artouste

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Pyrénées-Atlantiques : 50 minutes de magie à bord du petit train d'Artouste
France 2
Article rédigé par
M.Damoy, F.Bohn, R.Gardeux, V.Buu - France 2
France Télévisions

Dans les Pyrénées-Atlantiques, un trajet à bord du petit train d'Artouste permet de profiter d'un panorama exceptionnel à 2 000 mètres d'altitude. 

Au milieu des montagnes et avec ses cultures flamboyantes, le petit train d'Artouste (Pyrénées-Atlantiques) ressemble à un jouet. Il est en réalité un acrobate funambule, détenteur du record du train qui serpente la voie la plus haute d'Europe, à 2 000 mètres d'altitude. Les 72 passagers profitent durant près d'une heure de trajet d'un panorama d'exception. "Il y a des endroits, ça faisait penser à certains coins de l'Amérique. Le Grand Canyon, c'est aussi beau", confie Jean-François Digard, un touriste. 

Créé en 1924 

Le plus conquis par le paysage et le train est à l'avant. Arnaud Messager est le doyen des conducteurs et il l'assure, il ne "ferai[t] rien d'autre comme travail". Pour accueillir jusqu'à 100 000 touristes par an, plusieurs trains se partagent chaque jour la voie étroite. Le train diesel est capable de tracter plus de 20 tonnes. Dans le passé, sa première vocation était ouvrière. En 1924, les besoins en électricité explosaient en France. Pour exploiter l'eau du plus grand lac des Pyrénées, un site hydroélectrique devait être construit. Le train a donc été créé pour acheminer les 2 000 travailleurs sur le chantier qui fera naitre le barrage, en seulement cinq ans. Depuis la gare d'arrivée, il faut, pour accéder au lac d'Artouste, marcher 15 minutes et passer les cascades, avant l'ultime récompense. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tourisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.