Retraites : l'exécutif ne devrait pas toucher aux régimes spéciaux

Selon "L'Expansion", Matignon l'a assuré aux partenaires sociaux.

Un conducteur de la ligne D du RER pilote son train, le 15 décembre 2010 à Paris.
Un conducteur de la ligne D du RER pilote son train, le 15 décembre 2010 à Paris. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Les salariés d'EDF, de GDF, de la SNCF et de la RATP devraient conserver leurs avantages en matière de retraites. Matignon a en effet fait savoir aux partenaires sociaux qu'il n'entendait pas toucher aux régimes spéciaux à l'occasion de la future réforme, révèle L'Expansion jeudi 13 juin. "L'entourage du Premier ministre refuse, à ce stade, de commenter cette information", précise toutefois le site internet du mensuel, alors qu'un rapport très attendu doit être remis à Jean-Marc Ayrault vendredi, pour servir de "socle aux discussions avec les partenaires sociaux"

L'Expansion rappelle que, pour le moment, l'âge légal de départ à la retraite est fixé à 55 ans à la SNCF –  à 50 ans pour les conducteurs de train –, à 50, 55 ou 60 ans à la RATP en fonction des postes, et à 55 ou 60 ans pour les salariés d'EDF et GDF. 

Selon un sondage OpinionWay pour Le Figaro publié jeudi 13 juin, 66% des Français se déclarent "favorables" à la suppression de tous les régimes spéciaux.