Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : l'allongement de la durée de cotisations "aurait suffi", estime la Confédération française des retraités

Publié
Article rédigé par France Info
Radio France
Son président Pierre Erbs regrette le choix du gouvernement de reporter l'âge légal de départ de 62 à 64 ans. Selon lui le projet de loi ne contient pas suffisamment de mesures pour le pouvoir d'achat des retraités.

Alors que le gouvernement a présenté officiellement mardi 10 janvier sa future réforme des retraites, le président de la Confédération française des retraités, Pierre Erbs, estime mercredi sur franceinfo que l'allongement "du nombre de trimestres", soit l'allongement de la durée de cotisations, "aurait suffi". Il se dit défavorable au report de l'âge légal de départ à la retraite à 64 ans d'ici 2030. Mais le président de la Confédération française des retraités n'appellera pas pour autant à manifester aux côtés de l'Intersyndicale le 19 janvier.

>>> Découvrez ce que la réforme va changer pour votre départ à la retraite, selon votre année de naissance

Pierre Erbs regrette l'absence de "mesure qui concerne les retraités actuels" dans le projet gouvernemental, "à part le minimum retraite" à 1 200 euros.

"D'année en année, il y a une érosion du pouvoir d'achat des retraités, il y a un décrochage de nos pensions par rapport à l'évolution de l'indice des prix".

Pierre Erbs

à franceinfo

Le président de la Confédération française des retraités salue néanmoins les modifications des règles du cumul emploi-retraite prévues par la future réforme des retraites. Les retraités qui reprennent une activité professionnelle pourront en effet bénéficier d'une revalorisation de la pension, en prenant en compte les trimestres travaillés supplémentaires. Pour Pierre Erbs, il "est tout à fait anormal d'obliger des gens à cotiser au titre de l'assurance vieillesse sans que ça leur donne de nouveaux droits". Selon lui, "il faut laisser cette possibilité à ceux qui le veulent car certains ont envie de continuer à travailler ou ont besoin de continuer à travailler car leur retraite est insuffisante".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.