Réforme des retraites : Emmanuel Macron recevra les syndicats après la décision du Conseil constitutionnel

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Une 12e journée de mobilisation contre la réforme des retraites a lieu jeudi 13 janvier, à la veille de la décision du Conseil constitutionnel sur le texte de loi. La journaliste Anne Bourse, en direct de l'Élysée, à Paris, indique qu'Emmanuel Macron s'est engagé à recevoir les syndicats après cette décision. -
Réforme des retraites : Emmanuel Macron recevra les syndicats après la décision du Conseil constitutionnel Une 12e journée de mobilisation contre la réforme des retraites a lieu jeudi 13 janvier, à la veille de la décision du Conseil constitutionnel sur le texte de loi. La journaliste Anne Bourse, en direct de l'Élysée, à Paris, indique qu'Emmanuel Macron s'est engagé à recevoir les syndicats après cette décision. - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - A.Bourse
France Télévisions
France 2
Une 12e journée de mobilisation contre la réforme des retraites a lieu jeudi 13 janvier, à la veille de la décision du Conseil constitutionnel sur le texte de loi. La journaliste Anne Bourse, en direct de l'Élysée, à Paris, indique qu'Emmanuel Macron s'est engagé à recevoir les syndicats après cette décision.

Une 12e journée de mobilisation contre la réforme des retraites est organisée en France, jeudi 13 avril. "Du côté du Président, le ton se veut maintenant plus apaisant. Il s'est engagé à recevoir les syndicats après la décision du Conseil constitutionnel", indique la journaliste Anne Bourse, en direct de l'Élysée, à Paris. "Le chef de l'État espère que l'essentiel de la loi sera validé, à savoir le report de l'âge de départ à 64 ans et l'allongement de la durée de cotisation. Au gouvernement, on se dit confiant", ajoute-t-elle.

L'avenir de l'intersyndicale en question

"Il reste quand même deux interrogations. La première est que, si le référendum d'initiative partagée est validé, il sera plus difficile de tourner la page. Et puis que devient l'intersyndicale vendredi soir ? Laurent Berger a toujours affirmé qu'il respecterait la décision du Conseil constitutionnel. Il a ajouté aussi, mercredi, que la CFDT ne ferait pas des manifestations pendant six mois", poursuit Anne Bourse. "Pour bien marquer qu'il veut passer à la suite, Emmanuel Macron recevra vendredi, à 16h, les dirigeants de la majorité. Tout cela en vue d'une prise de parole, sans doute, la semaine prochaine", conclut la journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.