Nantes : victime d'un tir de LBD, un manifestant perd un testicule

L'homme participait à une manifestation lundi contre la politique d'Emmanuel Macron. Une enquête a été ouverte et confiée à l'Inspection générale de la police nationale, indique le parquet de Nantes.
Article rédigé par France Info - Avec France Bleu Loire Océan
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un membre des forces de l'ordre utilise un Lanceur de balles de défense (LBD) lors d'une manifestation contre la réforme des retraites le 13 avril 2023. Photo d'illustration. (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)

Un homme de 37 ans qui participait lundi 24 avril à une manifestation contre la politique d'Emmanuel Macron à Nantes, a été victime d'un tir de LBD dans l'entrejambe. Selon les informations de France Bleu Loire Océan, il a dû subir l'ablation d'un testicule.

L'incident a eu lieu en fin de cortège, vers 22h30, lorsque des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre. Touché à l'entrejambe, l'homme a été conduit à l'hôpital et a été amputé d'un testicule, confirme le parquet de Nantes. Il indique également qu'une enquête a été ouverte et confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) "pour déterminer si ce tir a été réalisé dans des conditions régulières".

Deux autres hommes amputés

Renaud Gaudeul, le procureur de la République de Nantes, précise que le blessé "initialement placé en garde à vue [pour] violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique (jet de projectile), a été remis en liberté dans l’attente de la poursuite des investigations".

Depuis le début de l'année, deux autres hommes ont dû être amputés d'un testicule après des mobilisations contre la réforme des retraites. Le premier, un jeune homme de 26 ans après le coup de matraque d'un policier pendant le défilé parisien du 19 janvier. Le second, de 22 ans, a été touché par un tir de LBD lors de la mobilisation du 23 mars à Rennes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.