Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : un manifestant amputé d'un testicule après le coup de matraque d'un policier pendant le défilé parisien

Le jeune homme de 26 ans, blessé lors de la manifestation du 19 janvier, annonce à "Libération" qu'il va porter plainte contre la police.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des policiers arrêtent un manifestant, le 19 janvier 2023 à Paris. (AMAURY CORNU / HANS LUCAS / AFP)

Nouvelle plainte pour violences policières. Un homme de 26 ans, grièvement blessé par un coup de matraque à l'entrejambe lors de la manifestation du 19 janvier contre la réforme des retraites à Paris, va porter plainte contre le policier qui l'a frappé, révèle Libération, dimanche 22 janvier. "Pour que cela s’arrête, car je ne suis pas la première personne à subir des violences de la part de policiers. Sauf que là, la scène était filmée", justifie Ivan S. auprès du quotidien. Hospitalisé jeudi, le manifestant a été amputé du testicule droit, explosé par le coup.

Auprès de Libération, son avocate, Lucie Simon, précise que la plainte va être déposée pour "violences volontaires ayant entraîné une mutilation". "Il était à terre, un appareil photo dans les mains, quand le policier a délibérément visé ses parties génitales dans un geste dont la gratuité confine au sadisme. Aucune justification ne saurait être apportée à de telles violences, elles sont inacceptables et ont des conséquences irréversibles", argumente-t-elle.

Le porte-parole du gouvernement, Oliver Véran, a réagi dimanche sur BFMTV. "Ce qui lui arrive est dramatique (...) Il faut qu'il y ait une enquête claire", a-t-il déclaré. Contactée par franceinfo, la préfecture de police de Paris assure que les faits se sont déroulés "dans un contexte d’extrême violence et dans le cadre d’une manœuvre de police pour interpeller des individus violents". "Le préfet de police de Paris a demandé au directeur de l’ordre public et de la circulation à ce que les circonstances exactes de l’incident rapporté soient éclaircies", ajoute-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.