Consommation : dans les supermarchés, la guerre des petits prix

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Consommation : dans les supermarchés, la guerre des petits prix
Consommation : dans les supermarchés, la guerre des petits prix Consommation : dans les supermarchés, la guerre des petits prix (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Adriaens-Allemand, E. Huin, V. Cruard, B. Laigle, A. Girault-Carlier, A. Bouville, E. Jarlot
France Télévisions
France 2
De plus en plus de consommateurs français se tournent vers des enseignes discounts et des produits à petits prix. Les enseignes de grande distribution multiplient les offres via leurs marques distributeurs afin d'attirer de nouveaux clients.

Dans les rayons des grandes enseignes, de nouveaux produits à tout petit prix devraient faire leur arrivée : 25 références pour 300 produits de la vie courante comme les œufs, le fromage ou les mouchoirs en papier. Parmi les magasins les plus offensifs ces derniers mois sur le terrain des prix bas, il y a Leclerc et Lidl. Pour une boîte de lardons proposée à 1,79 euro, l’enseigne allemande promet une baisse à 1,25 euro contre 1,39 euro pour Leclerc. Le lait premier prix devrait lui aussi baisser de 0,95 euro à 0,84 euro chez Lidl, pour être plus compétitif que son concurrent Leclerc, à 0,89 euro.

Des offres qui devraient se poursuivre

Comment les enseignes font-elles pour casser autant les prix ? "On va mettre des ingrédients qui sont moins nobles, par exemple des lardons qui seront plus grands, ou l’on va remplacer du sucre par du sirop de glucose fructose qui coûte moins cher. Et avoir des origines de matières premières qui sont moins françaises et qui viennent souvent plutôt d'autres pays européens", explique Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution. Malgré une inflation qui ralentit, les enseignes devraient continuer à multiplier leurs offres via leurs marques distributeurs, notamment pour conquérir de nouveaux clients.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.